Histoire de doll : Du fantasme obsessionnel à l’amour.

Du fantasme obsessionnel à l’amour.

Jour 1

C’est simple, Philipe n’avait aucune idée de comment céder à son obsession pour une doll qui sans le savoir, allait changer sa vie

Derrière le livreur qui partait, Il verrouilla les larges portes de sécurité de son appartement en banlieue chic parisienne, il regarda à droite, puis à gauche d’un air rassuré de voir la rue déserte. Il réactiva son système d’alarme, puis se retourna pour inspecter sa love doll pour voir s’il avait obtenu ce pour quoi il avait payé. Il avait dit à son fournisseur lors de leurs négociations qu’elle devait être dans une “programmation hypnotique profonde” lors de la livraison dans sa suite. On lui avait assuré qu’elle serait en grand manque d’affection pendant au moins 15 jours, la durée de leur contrat. On lui avait également assuré qu’il pouvait régler les heures derrière le dos de la doll (là où se trouvait une tablette avec un menu incorporé) afin augmenter ou diminuer le volume d’intensité du désir. Il avait reçu des instructions écrites avec une simple commande verbale à utiliser pour la réveiller en cas d’urgence.
Il fit asseoir la petite poupée ; sa tête roula automatiquement et mollement sur le côté en direction de Philipe. Il lui tenait le menton et tourna légèrement son visage vers le sien car elle n’était pas parfaitement alignée ; il brossa ses cheveux blonds jusqu’à la taille avec ses doigts et vit qu’elle était encore plus belle en transe qu’il ne l’avait espéré. Il commença une conversation de rencontre, il lui demanda dans une ambiance chaleureuse, comment elle allait, si elle se sentait bien, etcElle avait une beauté naturelle avec des caractéristiques magnifiques qui nécessitaient peu de retouches de maquillage, elle avait une voix captivante et très sensuelle, vraiment très féminine et jeune. Il se rappela que c’est la couleur impressionnante de ses yeux qui l’avait d’abord captivé, c’était un beau marron doux et profond.

Son visage, ses yeux et son corps l’avaient tellement intrigué qu’il avait secrètement pris des centaines de photos d’elle, il avait trouvé des photos un peu partout sur la toile, notamment sur le real-doll-forum.eu, toutes les photos étaient en sécurité sur son ordinateur, il les avait vues à plusieurs reprises au cours des derniers mois en prévision de cette journée. Son nom était “Myla coco”, et il savait grâce à ses recherches approfondies qu’elle était proche de son vingt-cinquième anniversaire.


Les lèvres charnues de la poupée étaient d’une forme exquise et très enivrante, lui donnant un air d’amusement constant. Philipe ne pouvait pas résister à se pencher pour embrasser ses douces lèvres sensuelles, alors que le parfum subtil qu’elle portait flottait agréablement vers lui, c’était un parfum que le revendeur Français Real love doll aimait bien mettre à ses clients. “Coco, tu es enfin à moi.Philipe prononça son prénom, puis il se mis à l’à repousser dans son esprit. Elle ne pouvait être qu’un objet sexuel à utiliser pour sa satisfaction sexuelle. Il s’agissait strictement d’un accord commercial entre un proxénète de grande classe et lui-même, il ne fallait pas en faire trop


Son jeune visage avait un air d’innocence et de vulnérabilité qu’il trouvait sacrément captivant. Il rêvait de ce fantasme érotique depuis qu’ils se sont croisés pour la première fois lors d’un événement de charité chic quelques années auparavant. C’était une sorte de show-room avec réception et musique afin de faciliter les rencontres entre futur dollowner et doll. Son obsession pour elle avait finalement remonté à la surface des scrupules personnels et l’avait amené à négocier ce rendez-vous galant. Il était bien conscient qu’il aurait dû payer une plus grande partie pour l’utilisation à temps plein de son corps si son vendeur avait soupçonné les profondeurs de son obsession pour une d’entre elles


Philipe était un homme d’un mètre quatre-vingt-cinq de haut et approchait de sa quatrième décennie. Il avait un corps athlétique et musclé issu des entraînements quotidiens et rigoureux. Il faisait du yoga et avait une formation en arts martiaux. Il était considéré comme beau par la plupart des femmes, et en grande partie en raison de sa richesse rapidement accumulée, il avait même été classé parmi les cents meilleurs célibataires éligibles en France par plusieurs grands magazines !

Philipe savait que la plupart des gens autour de lui considéreraient son intérêt intense pour la petite Coco excentrique, d’un peu fou. Ce n’était qu’une sexdoll humanoïde et intelligente pour eux. Il fréquentait régulièrement des stars de la tv, de Paris à la French Riviera, c’était un people légèrement connu qui pouvait se faire reconnaitre dans la rue de temps en temps. Sa seule réponse à toute ces questions et tous ses regards était dans sa motivation, il fallait avancer dans sa tête, il fallait la posséder, ne serait-ce que pendant un petit moment pour commencer

La petite real sex doll pesait un peu plus de 39 Кг, et en la rencontrant personnellement, il avait jugé qu’elle mesurait environ un mètre soixante-cinq, il avait considéré sa présence et sa personnalité vivante et charmante, mais il resta concentré sur ses charmes physiques.

Philipe l’emmena dans un long couloir jusqu’à sa chambre principale, il alluma plusieurs caméras de qualité professionnelle focalisées sur son lit avec un interrupteur sur le mur, et en levant les yeux, il regarda une grande image du lit et des lieux sur une télévisions à écran large. Philipe était fier de ses excellents systèmes vidéo et audio ; il les avait construits lui-même. L’électronique n’était qu’une de ses nombreuses réalisations et activités.
Il était certain que son système était à l’abri des pirates qui détourneraient ses enregistrements et ses photos. La sécurité était le principal produit qu’il vendait aux nombreux pays du monde et sa principale source de revenu.


Satisfait que tout dans la pièce soit enregistré sous plusieurs angles, il fit asseoir la jeune poupée sur son lit. Il s’agenouilla et laissa sa tête reposer sur son épaule. Il déboutonna son chemisier de soie blanc transparent et l’enleva par-dessus ses bras minces. L’impuissance totale de son petit corps l’excitait déjà, ses petits seins d’adolescente le faisait fondreElle était son joli jouet de baise à utiliser comme il le souhaitait. Il détacha son soutien-gorge en dentelle et le retira. Un coup d’œil sur l’étiquette du soutien-gorge indiquait 34-C. Ses seins étaient plus que largement proportionnels à son corps mince. “Merde, elle est petite, mais tellement flippante et sexy,” pensa Philipe à haute voix !


La vue de ses pêches exquises, de ses seins teintés de crème et de ses petits mamelons roses gonflés le toucha tellement fort qu’il était conscient de l’augmentation de son pouls. Il retira ensuite sa courte jupe, sa culotte en dentelle, ses chaussures à talons hauts et ses bas. Elle avait une petite touffe très réaliste au-dessus de son vagin. Ses jambes minces étaient galbées et lisses, mais suffisamment ajustées, les muscles de ses mollets et de ses cuisses montraient la définition d’un athlète, tout comme ceux de ses bras. Ses hanches étaient immensément attrayantes et fonctionnelles, assez larges pour avoir des enfants.


Philipe avait appris de ses recherches et de ses discussions avec elle qu’elle avait été une gymnaste exceptionnelle et qu’elle était allée à l’université grâce à une bourse sportive. Il arrive, en effet, que les vendeurs se prêtent au jeu de la rencontre et invente des vies programmées dans le cerveau de la poupée, pour le simple plaisir de conversation et de personnalité avec les acheteurs

Elle avait un petit corps tonique et résistant, elle prenait grand soin d’elle-même, tout ce que Philipe rêvait chez une femme. Philipe enleva sa robe, il ramassa une de ses petites mains manucurées et l’enroula autour de son pénis en érection. Elle lui donna une branlette automatiquement comme un reflex, Philipe regarda sa gestuelle et ses seins onduler, il avait presque la tête qui tourne tellement le plaisir était immense ! Une goutte de pré-sperme est apparue au bout de son pénis et il s’est penché sur elle pour l’essuyer sur ses jolies lèvres. Il tenta de lui baiser la bouche immédiatement, mais il décida que cela pourrait attendre plus tard.

Jour 2

Philipe saisit ses petites mains et regarda attentivement ses ongles. Comme il l’avait d’abord pensé, le vernis sur ses ongles était le même rose que la couleur naturelle de ses lèvres. Il embrassa et suça tour à tour chacun de ses minces doigts et ongles, aimant la sensation érotique que ceux-ci procurent dans sa bouche. Philipe descendit au bout du lit et teint les pieds de Coco. Ils étaient très petits, minces et gracieux en apparence. Il se demanda s’il était capable de trouver des chaussures élégantes à sa taille. Bill lui embrassa les orteils affectueusement, pensant qu’ils étaient le rêve de tout fétichiste.
Il embrassa, grignota, suça et lécha son corps jusqu’à que son corps s’endorme, Myla coco était programmé pour dormir aussi, comme les humains.

Jour 3


Dès le matin, Philipe ne pouvait résister à la tentation d’examiner de plus près ses seins. Elle le regarda faire, amoureusement, ses yeux et son regard étaient en mode ON, elle gémissait à chaque fois qu’il toucha ses tétons, elle était devenue très chaude. Philipe maudit son soutien-gorge, ses coutures avaient laissé de légères lignes de pression roses sur la peau délicate de ses seins auparavant impeccables. Il décida qu’elle ne porterait plus de soutien-gorge pendant plusieurs jours.
Philipe avait avidement prévu de profiter de son temps pour la succion de ses seins et il s’y appliqua, tout en caressant alternativement ses mamelons gonflés entre ses doigts. Il tendait une autre main pour explorer sa fente humide.
Après avoir sucé langoureusement ses seins profondément dans sa bouche et contre son palais, Philipe descendit entre ses cuisses et trouva son clitoris avec ses lèvres et sa langue. Il lécha et suça tout en explorant sa chatte avec son majeur. Coco lubrifiait et savourait son plaisir, aussi vrai que natureElle gémit alors doucement, ce qui était la quatrième réaction physique qu’il avait remarqué jusqu’à présent en comptant le mouvement de la tête, le suivi des yeux et la conversation.


Jour 4

Son parfum et son goût étaient simplement ceux d’une femme du gout, ce qui plaisait à Philipe. Il n’avait aucune utilité pour le non-sens des douches parfumées et aromatisées artificiellement.
Philipe lui parla doucement : “Belle au bois dormant, sur une échelle d’un à dix de la beauté féminine, dix étant le meilleur, tu as au moins onze !”
Sa poitrine se soulevèrent et retombèrent lentement, elle respirait, c’était hyper réaliste, à en perdre la têteSur un coup de tête, Philipe couvrit la bouche de la belle et pinça doucement ses narines fermées, elle continua de respirer “intérieurement” sans oxygène, c’était fascinant !
Il était tellement excité par le niveau de contrôle qu’il avait sur elle qu’il ne pouvait plus tarder à la prendre. Il se déplaça entre ses jambes, écarta largement ses cuisses et les souleva jusqu’à ce qu’il soit en position, et entra avec une forte érection dans son vagin rose et serrée. Son petit vagin réaliste avait été bien lubrifiée par ses préliminaires, naturellement et automatiquement par elle-même, il la pénétra lentement pour éviter de lui faire du mal. La sensation d’entrer enfin dans le corps qu’il désirait depuis si longtemps était pour lui une pure extase
Ses jolis seins fermes montaient et descendaient tandis que sa cadence passait du simple rythme à un rythme effréné. Ses mains se déplacèrent pour couvrir ses fesses alors qu’il claquait fébrilement son pubis contre le sien. Son cœur battait dans sa poitrine, ils ne faisaient plus qu’un, l’homme et la machine fusionnaient.
Il prit conscience qu’il était sur le point de jouir en elle, l’intensité de son orgasme a persisté pendant un bon petit moment, puis malheureusement, le pénis de Philipe s’est flétri et il s’est glissé hors d’elle.
Se retrouvant momentanément essoufflé, Bill roula hors de sa poupée sexuelle et la posa près de lui, savourant être au moins temporairement rassasié de cette journée.

Jour 5

Philipe ressentit le besoin d’une visite aux toilettes. Il dit en plaisantant à sa poupée sexuelle : « Ne pars pas, je suis de retour dans quelque minute pour plus pour de plaisir Il ria de sa propre blague absurde et fut étonné d’entendre un son sortant de la bouche de Mila, elle lui répondit:“ok je t’attend”. Passé l’étonnement et le moment de rigolade, il entre dans sa salle de bain et utilise l’urinoir. Le grand bain à remous dans un coin attira son attention. Il décida que quelques minutes dans l’eau chaude et circulante pourraient le rajeunir et le relaxer. Il était à mi-chemin dans le bain à remous avant de se dire qu’il manque quelque chose d’essentielle
Il partit et revint momentanément, portant maladroitement sa petite poupée sexuelle. Philipe alluma une autre caméra dirigée vers le bain à remous. Il s’assit sur le côté de la baignoire et fit basculer l’une de ses jambes, puis la sienne, jusqu’à ce qu’elle s’assoie sur le siège du bain à remous à cheval sur ses genoux, en face à lui. Il embrassa ses mamelons et sa bouche laxiste, puis posa sa tête sur sa poitrine et l’a pénétra. Philipe appuya ses pieds sur le siège à côté de lui et secoua son corps contre ses genoux. Il était ravi de jouer avec son corps et senti des sensations s’entremêlées entre son “sexxtoy” avec l’eau tourbillonnante.


Sa flottabilité dans l’eau chaude l’a aidé à baiser le petit corps de la jeune fille, c’était une bonne idée. De l’eau perlait sur tout son corps et Philipe se pencha pour la lécher de partout. Il tendit la main vers une buse de pulvérisation et ajusta l’eau jusqu’à ce que le débit soit lent et chaud. Il laissa le liquide couler sur les globes de ses seins pendant qu’il l’allaitait, simulant la lactation et l’allaitement, un autre fantasme affectueux du sacré Philipe


Peut-être qu’à l’avenir nous ferons de vraie chose.”. Il y avait tellement de choses qu’il paierait presque n’importe quel prix pour vivre avec cette fille, il rêvait de se faire un restaurant avec MylaBien qu’il ait toujours évité de payer pour des relations sexuelles auparavant, le contrat explicite et les négociations avaient été essentiels pour réaliser ce fantasme particulier. Philipe devait savoir avant, il devait la louer avant de l’acheter, il considérait que le plaisir valait bien ses efforts et ses dépenses jusqu’à présent. Il ne regretta pas sa location de deux semaines sur le site www.real-love-doll.com, Il s’était souvent demandé lors de leurs entretiens au préalable si il n’aurait pas dû l’acheter directement

Jour 8, Un autre bain.

Ses mains parcouraient les formes fermes de ses fesses alors qu’il la soulevait à plusieurs reprises et la glissa sur sa queue. Philipe songeait qu’il était aussi proche du paradis qu’il ne l’avait jamais été.
Merde, cette petite poupée est incroyable, J’adore ce que tu me fais ressentir, Mila !” Tout en restant à l’intérieur de Myla il se mit de l’eau dans sa main et s’éclaboussa le visage. En se rinçant, il lava tendrement ses seins, les épaules et le dos de Coco, puis il lava les siens. Il se retira de son cul serré et tendit la main vers une barre de savon et se lava soigneusement.

Philipe posa soigneusement Myla Coco sur le siège à côté de lui, puis sortit du bain à remous. Il était parfaitement conscient qu’il était seul responsable de la sécurité et de l’entretient de la jeune fille. Il porta sa belle en direction de son lit, puis alla chercher plus de serviettes pour se sécher avec elle.

Il lui repoussa ces cheveux fins pour pouvoir l’embrasser affectueusement sur la joue, puis il mordilla et suça son lobe d’oreille avec ses lèvres, et il sonda son oreille avec le bout de sa langue. Il tendit la main sous elle pour caresser son mamelon d’une main et son clitoris de l’autre. Philipe plaisait à varier l’angle, la profondeur et la vitesse et se plongea dans l’’action pendant plus d’une heure ! Vers la fin, il lui chuchota qu’il aurait aimé que ce moment avec elle ne se termine jamais !
Ses lèvres roses pleines s’écartèrent et se refermèrent autour de sa queue. “Je promets que je ne jouirai pas dans ta jolie bouche.Philipe savait que c’était un vieux mensonge qu’il aimait dire aux jeunes filles inconscientes et sans expérience, cela le faisait rire malicieusement. Il se contenta un moment de baiser sa bouche, tout en caressant ses mamelons et ses seins incomparables.

La vision érotique de sa beauté inconsciente compensait toute perte de sensation due au manque de sa participation. Philipe enfonça sa queue profondément dans sa bouche, et ce faisant, il éjacula. Philipe riit de nouveau spontanément ; il était ravi de sentir la fille déglutir. “C’est vrai,” rit-il, “avale tout ce sperme, chérie, ou je ne t’embrasserai plus !” Myla avala tout en souriant

Jour 14

Pour fêter son départ, Philipe se souvenait l’avoir déjà vue boire du vin, que c’était dans ses compétences de pouvoir boire. Il se leva du lit et ouvrit une bouteille et lui versa un verre.
Philipe apporta un gant de toilette et une bassine d’eau chaude de la salle de bain principale. Il aimait nettoyer doucement sa poupée sexuelle de la tête aux pieds.
Philipe avait arrangé au préalable quelques articles de maquillage de base et aimait les appliquer à Coco et lui brossa les cheveux.

L’affection et sa beauté face au miroir augmentait sa tendresse pour elle
Satisfait de ses préparatifs, Philipe ramena la belle dans son lit où plusieurs de ses caméras les attendaient. Il a pris des gros plans, des images fixes et des vidéos d’elle, arrangeant soigneusement son corps nu de diverse façon. “Oh, bébé je suis tellement content que tu puisses m’entendre, je suis fou de toi !” L’obsession de Philipe était un peu embarrassante pour lui car il était impossible que quelqu’un d’autre ne le sache jamais s’il l’a garde, et il le savait


Philipe se mélangea un autre verre et prit plaisir à le boire en s’asseyant sur son lit en tenant Coco près de lui tout en mémorisant chaque détail précieux de son visage et de son corps. Il réalisait maintenant à quel point il s’était enfermé par son propre fantasme pour une poupée sexuelle. Pourquoi se faire des illusions en ce qui concerne le sexe et les relations ! Hélas, pensa-t-il, il y avait beaucoup de choses que même sa petite richesse ne pouvait pas acheter, et au sommet de cette longue liste était l’amour.


Philipe regarda à nouveau sa belle, puis soupira profondément et rassembla les vêtements de Coco et commença à l’habiller. Une fois qu’elle était bien habillée, il se rendit dans son coffre-fort caché et sortit une grande enveloppe qu’il avait préparée pour elle et y ajouta encore mille Euros en billet de 50. Il savait qu’il aggravait ses erreurs en faisant cela et en démontrant une faiblesse, mais comme les cow-boys qu’il avait éduqué, il se dit que cela semblait être la bonne chose à faire, comme à l’époque.

Il avait terminé de préparer Coco, elle était habillée et assisse près des portes de son appartement, et à la minute exacte où il voulait qu’elle parte, la sonnette retentit. Philipe regarda le moniteur de sécurité au-dessus des portes et il reconnut le livreur spécial pour poupée. Il embrassa amoureusement les lèvres douces de Coco une dernière fois, il était mélancolique et triste, mais il accepta sa destiné, puis désactiva l’alarme et ouvrit les portes. Il remit au livreur le gros paquet et l’argent, puis regarda jalousement l’homme porter Coco à travers ses portes et hors de sa vie, probablement pour toujours. Philipe ferma les portes, puis retourna lentement dans sa chambre. Il s’est mélangé un autre verre et s’est allongé sur son lit en solitaire pour revoir ses vidéos et ses souvenirs des dernières heures, peut-être les jours les plus agréables de son aventureuse vie jusqu’à présent !

Myla était à des dizaines d’étages dans un luxueux bâtiment. “Réveillez-vous, Coco.Franck était l’assistant exécutive de Coco et d’une centaines d’autre poupée réaliste, en tant que propriétaire de la société de service d’escorte de doll. Coco regarda attentivement son patron lui ouvrir les yeux en réponse à la commande hypnotique qu’il lui avait implanter dans son esprit. Elle bâilla et fléchit ses bras et ses jambes pour augmenter sa circulation de sang et activer ses composants électroniques qui lui sert de conscience et d’intelligence. Coco Myla était une sorte d’hybride, moitié sex doll robot et moitié humain. Franck lui offra un verre d’eau glacée et elle remercia son hôte. Il lui demanda avec inquiétude dans sa voix : “Comment te sens-tu, Coco ?”
Je me sens reposé, un peu “tendre” dans un certain nombre d’endroits intimes. Franck sourit de soulagement et lui tendit l’enveloppe volumineuse que Philipe lui avait donnée. Elle l’ouvrit et remarqua immédiatement le bonus. « Un bonus de mille euros ! “J’espère que M.Philipe apprécié son rendez-vous fantastique avec moi, il est si charmant et attrayant, sans parler de sa générosité et de sa richesse en tant que prince. »
Franck se moqua d’elle en secouant la tête. « Très franchement, j’avais peur que vous vous mettiez au-dessus d’un nuage sur cette affaire, Coco. Vous avez toujours insisté pour que votre service d’escorte reste strictement cela ! »
“M. Porter Philipe aurait pu m’avoir pour rien s’il m’avait simplement demandé, l’argent n’est rien pour moi en ce qui concerne cet homme, je crois que je suis amoureuse, tout comme lui il est de moi

Fin

Model de l’histoire :

https://real-love-doll.com/fr/accueil/702-lilia-asdoll-166-cm-38-kg-sex-doll-c-cup-real-love-doll.html

0 ответы

Ответить

Хотите присоединиться к обсуждению?
Не стесняйтесь вносить свой вклад!

Leave a Reply

Ваш электронный адрес не будет опубликован. необходимые поля отмечены *